Charlène de Monaco mourante ne peut s’alimenter qu’avec une paille, le Palais cache la vérité

La santé de Charlène de Monaco déchaîne la presse du monde entier. Le Palais a annoncé que la princesse allait passer quelque temps en convalescence dans un établissement tenu secret. Certains médias affirment qu’elle serait dans le plus grand centre de désintoxication de Zurich (Suisse), pour soigner une addiction aux somnifères et autres substances dangereuses.

Mais des sources anonymes viennent de révéler de nouvelles informations qui suscitent de fortes inquiétudes. Le Palais de Monaco est accusé de cacher la vérité sur la santé de la princesse qui serait très malade. Charlène de Monaco, de retour sur le Rocher début novembre après de longs mois en Afrique du Sud, est de nouveau isolée loin des siens.

Charlène nourrie à la paille ?

Si la famille royale parle de «grande fatigue», il n’en serait rien. La princesse aurait failli mourir et ne se nourrirait plus qu’avec une paille. Une source raconte que Charlène de Monaco “n’a pas pu manger d’aliments solides depuis plus de six mois à cause de toutes les interventions chirurgicales qu’elle a subies depuis. Elle n’a pu absorber des liquides qu’avec une paille, elle a donc perdu près de la moitié de son poids corporel”.

L’épouse du prince Albert souffre d’une lourde infection de l’oreille, du nez et de la gorge, ayant entraîné “de graves problèmes de sinus et de déglutition découlant d’une opération antérieure”. Elle serait épuisée par “six mois d’opérations et d’une incapacité à se nourrir correctement”.

“Des amis craignent que la famille princière de Monaco ait minimisé la gravité de son état suite à l’interview du prince Albert datant de la semaine dernière dans laquelle il affirmait qu’elle avait été admise en structure spécialisée à son retour en principauté.”

Dans un communiqué du 16 novembre, le Palais révélait avoir “convenu qu’une période de calme et de repos était nécessaire au bon rétablissement de la santé de la princesse Charlene” après un “parcours médical (…) très éprouvant ces derniers mois”.

“Il est injuste qu’elle soit présentée comme ayant une sorte de problème mental ou émotionnel”, proteste ce proche qui souhaite gardé l’anonymat: “Nous ne savons pas pourquoi le palais minimise le fait qu’elle ait failli mourir en Afrique du Sud”.

À propos de l’auteur, Damien Mescude

Rédacteur en chef de My.infos : j'apprécie tout particulièrement la diversité des sujets, que l'on parle de people, médias ou même de la nature, il faut être le plus généraliste possible.